La préparation du café peut être très simple, si on utilise du café instantané, ou moins simple si l'on fait son propre mélange de diverses variétés, ou si l'on moud son café pour convenir aux différents types de cafetière.

On dénombre 02 types de préparation du café : la macération ou décoction et la percolation.

1. La macération ou décoction

La macération ou décoction, consiste à placer le café en présence de l’eau, froide ou chaude pendant un certain temps, puis à se débarrasser du marc de café (résidu après infusion).

Elle est utilisée dans la préparation du café Turc. Une mouture très fine de café est mélangée à un peu d'eau et beaucoup de sucre dans un « cezve ». Ainsi chauffé, ce mélange subit diverses manipulations avant d'être servi en deux fois dans la tasse.

Suivant les pays qui le préparent ainsi, on assiste à des variantes notables : on lui ajoute tantôt des épices telle que la cardamome en Egypte, on utilise des grains peu torréfiés en Turquie, ou au contraire très torréfiés au Liban, et on préfère le bouillir trois fois en Grèce. Une fois que le marc s'est précipité au fond de la tasse, les adeptes de la boisson s'engagent dans une lente dégustation. Très utilisée dans l'Europe du XIXème siècle, cette préparation est l'instigatrice de la « cafédomancie », que les occidentaux initiés pratiquaient sur la tasse retournée.

2. La percolation

La percolation consiste à faire passer de l'eau dans le café, soit par gravité soit par pression. Cette méthode est utilisée avec les cafetières Moka et expresso.

La quantité de café moulu nécessaire pour obtenir une tasse de café dépend de la *mouture, de la variété de café et du goût recherché; selon la « force » désirée, on calcule de 01 à 03 cuillérées à soupe de café pour 180 ml d'eau.

* La mouture du café varie selon la cafetière utilisée, car chaque procédé exige une mouture particulière. Plus la mouture est fine, plus le café est fort et plus il a de saveur; plus il est économique aussi, car une mouture fine nécessite moins de café par volume d'eau.

 

(C) 2013 Eburcafé